@Jean Gros- Abadie

L’inachevée

L’inachevée … | 2016
Conception : Sophie Quénon

Trio (35mn)
Distribution : Flora Pilet, Wu Zheng, Noé Pellencin

Bande son : Yohann Allex
Lumières : Flore Dupont
Photographie : Claude Boisnard et Clément Santamaria

Au début de la création, tout un espace s’ouvre : tout existe potentiellement, en même temps que tout est vide. Le principe à l’œuvre dans cette deuxième recherche serait de décliner différents points de vue sur un même sujet, plusieurs propositions autour d’une même interrogation. Proposer un espace scénique unique et une multiplicité de regards sous formes de fragments, de variations, de différentes mises en état des interprètes autour de la thématique du désir.

L’inachevée. Une pièce sans savoir.

Il y a les commencements, les recommencements, des processus à l’œuvre sans fin, sans finalité. Mais chaque fois des ouvertures sur des possibles, des potentiels, des espaces de lecture/ relecture des mouvements, du temps et des espaces. Un travail sur la perception, le regard qui laisse en suspend.

Ce n’est pas une pièce pour être une pièce, une œuvre,… C’est l’endroit de questions revisitées, proposées dans un écoulement du temps, des ruptures, des formes qui déplacent le regard, l’écoute. L’inachevée se ressent plutôt qu’elle ne se regarde, proposant les corps des danseurs et les voix des textes comme l’espace de nos projections intérieures.

Créer une danse entre silence et musique, conjugaison de la fulgurance et de l’attente, de l’impatience et de la patience, de la soudaineté face à la lenteur. Du désir…

Une exploration porte sur le désir, thème inhérent à l’écriture de Marguerite Duras. D’elle, je garde le désir et le questionne pour une danse des corps. Une écriture des sens, sensations, la fulgurance et l’abandon. Des corps qui suspendent le temps, accents, pulsions générées par le mouvement lui-même.

L’inachevée.

Du désir, de l’élan, une tension infime, un abandon, une urgence.

Privilégier l’espace « entre », la sensation du vide, le temps suspendu.

L’inachevée, l’inassouvie

Une retenue

LA MUSIQUE

Privilégier l’espace « entre », la sensation du vide, le temps suspendu. Pour l’inachevée une carte blanche au compositeur, une bande sonore réalisée par Yohann Allex.

L'inachevée Tentative d'autoportraits

ACDS_L’inachevée _dossier artistique 2016
Production : ACDS – Cie dernier soupir
Co-production : Théâtre de Saint-Lô (50)
Accueil en résidence – 2Angles – Relais Culturel Régional de Flers (61)
studio le Regard du Cygne (75) au titre de la permanence artistique et culturelle
Soutiens : CCN de Caen / Basse-Normandie / Direction Alban Richard (14)

La Cie dernier soupir est associée aux Ateliers Intermédiaires, conventionnée par le Conseil Régional Normandie, soutenue par la DRAC Normandie, le Conseil Général du Calvados et la Ville de Caen.