Territoires des corps

Des interventions sur plusieurs sites hospitaliers partenaires du réseau Culture-Santé en 2014-2015, puis, une continuité dans d’autres EHPAD de 2016 jusqu’à aujourd’hui, avec le soutien de l’ARS Basse-Normandie.

« Quand la mémoire vous échappe, il ne reste que  le moment présent pour créer un contact- direct, non verbal, qui puisse passer par les sens et l’émotion.  Sophie Quénon et la Cie dernier soupir propose une rencontre dansée vers les  personnes âgées. Un travail sur l’écoute et l’invitation, les corps se meuvent, le contact s’établit doucement … Doucement le foulard comme relais sensible avant que la main de Sophie Quénon se glisse sur la peau. Le geste de détend, le visage aussi, le sourire s’esquisse. Puis la vieille main s’enhardit à danser dans la main savante  de la danseuse. Le plaisir est là, tangible. Un souffle de vie insoupçonnée. »

 

territoiresdescorps
Sous forme de
déambulation, de la table au  lit, dans les couloirs…, les ateliers et la danse donneront à voir, à ressentir  des attitudes d’un quotidien. Une poésie des corps toute entière à dévoiler.

 

territoiresdescorpsL’objectif de ce projet est de recréer de la disponibilité. Sous forme d’ateliers sensoriels autour du geste (soignants, soignés), du mouvement, de la danse, avec pour réflexion les territoires entre soigné et soignant au quotidien, les rythmes de vie sociale dans l’hôpital. Nous développerons cette idée de vide en créant une danse, un « espace» de rencontre, un autre regard.

territoiresdescorps

Le public (personnes âgées, public Alzheimer, soignants) sera invité à recevoir une partie du spectacle : Suivra un temps de parole, d’échanges, des mots écrits, dits …

 Témoignage

« Je tenais à vous faire savoir comment l’intervention des danseuses de la compagnie dernier soupir a été très appréciée des résidents et du personnel. Je regrette de n’avoir été présente, mais le compte-rendu qui m’en a été fait est très positif. Le personnel relate des réactions inhabituelles chez les résidents Alzheimer : intérêt et attention durable que l’on ne soupçonnait plus chez eux, détente corporelle, sourires, larmes, émotions diverses…
Les danseuses ont su « jouer » avec ce qui reste aux Alzheimer : les ÉMOTIONS ! Et pour tout cela, BRAVO et MERCI ! […] Ce partenariat a été un moment fort pour les résidents et le personnel de Bernardin et nous sommes prêts à récidiver !!!
ENCORE MERCI »

Catherine LOISEL – Cadre de santé | EHPAD BERNARDIN (14) 

Ateliers_Alzheimer dans le cadre de Chambres de Mémoires - Copie